Si vous êtes à la recherche d’un emploi dans le marché actuel, vous êtes probablement conscient que les compagnies qui affichent des offres d’emploi reçoivent une tonne de CV.

En fait, des études récentes montrent que les offres des entreprises attirent en moyenne 250 candidats. Avec tant de candidats parmi lesquels choisir, votre expérience de travail et vos diplômes ne vous permettent de vous démarquer que jusqu’à un certain point, surtout si vous sortez tout juste de l’école.

Aussi, croyez-le ou non, les passe-temps et les intérêts peuvent souvent aider les recruteurs et les professionnels des ressources humaines à faire leur choix. En effet, ils donnent un aperçu de la valeur que vous pouvez apporter à l’entreprise et de la manière dont vous saurez vous y intégrer.

Donc, si votre expérience (ou votre manque d’expérience) vous préoccupe, voici quelques loisirs qui aideront votre CV à se démarquer des autres.

Bénévolat

Le fait de fournir des détails sur votre expérience en matière de bénévolat montre les causes qui vous tiennent à cœur, ce qui peut donner à l’employeur une meilleure idée de votre personnalité. Plus important encore, cela démontre que ne pensez pas seulement à gagner de l’argent. Si vous êtes prêt à vous engager dans une cause en laquelle vous croyez, c’est un excellent signe que vous êtes prêt à le faire auprès d’un employeur en lequel vous croyez aussi. Voyez-le comme une manière de donner une référence, mais sans avoir à appeler votre ancien patron.

« Votre expérience en matière de bénévolat peut donner des renseignements significatifs que vos antécédents professionnels n’auraient pas révélés, déclare Eileen Chadnick, formatrice certifiée et directrice de Big Cheese Coaching. Par exemple, recueillir des fonds pour un organisme de bienfaisance ou être un « grand frère » montre que vous avez de l’empathie, que vous redonnez à la communauté et que vous prenez le temps de rendre service à d’autres personnes. Un rôle de bénévole intéressant sur un CV peut également contribuer à lancer une conversation, ce qui peut aider à établir une connexion et un rapport avec l’intervieweur. »

Arts martiaux

Si vous avez déjà fait du taekwondo ou du jiu-jitsu, vous savez que les arts martiaux nécessitent de la discipline et de l’humilité pour devenir un maître, et ce n’est pas tout le monde qui est en mesure d’atteindre ce but.

Selon Veronica De Santos, de DeSantos Martial Arts à Toronto, « [l]es arts martiaux sont connus pour leur discipline, mais ils contribuent également à renforcer les compétences des gens à différents niveaux. Ils améliorent notamment la confiance et la capacité de se concentrer sur des tâches, la persévérance dans l’accomplissement desdites tâches (en particulier celles qui sont difficiles) et la façon de bien travailler au sein d’une équipe ».

Que vous soyez un pro ou un débutant en karaté, mentionnez-le sur votre CV. Une ceinture noire peut sembler n’avoir rien à voir avec le travail, mais elle a tout à voir avec qui vous êtes, vos capacités et qui vous seriez en tant qu’employé.

Le golf

Comme les arts martiaux, il faut un certain niveau de dévouement pour devenir bon au golf. Il ne suffit pas de bien frapper la balle, vous devez pouvoir le faire avec précision et stratégiquement pour obtenir le meilleur score sur 18 trous.

En outre, c’est le sport de choix pour ceux qui font bouger les choses dans le monde des entreprises. En effet, 43 % des cadres affirment que certaines de leurs plus grandes affaires ont été conclues sur un parcours de golf.

« Vous pouvez en apprendre beaucoup sur une personne dans les quatre heures que vous passez sur le terrain avec elle. C’est pourquoi les affaires peuvent se dérouler (et elles le font !) au cours de la ronde », explique Jason Bennett, directeur du golf chez Oak Bay Golf and Country Club. « Tout vrai golfeur qui joue le jeu de manière correcte aura appris l’humilité, le respect, la persévérance, des compétences en résolution de problèmes, la focalisation, la ponctualité, la grâce, l’importance d’un travail acharné qui l’emporte sur la chance, et que le silence peut être d’or. Ces qualités devraient être bien perçues lors de toute recherche d’emploi. »

Programmation informatique

La programmation peut être un passe-temps incroyablement commercialisable. Cela montre non seulement que vous avez de l’expérience en écriture de code (un produit très précieux dans le marché du travail actuel), mais également que vous avez des compétences analytiques et le désir d’apprendre.

Selon Andrew Mawer, PDG de l’école de programmation de Toronto Bitmaker, « [p]lus de 2 000 de nos diplômés ont constaté que de développer des compétences en programmation les rendent universellement plus attrayants dans des domaines même non techniques, quel que soit le rôle qu’ils souhaitent poursuivre après avoir terminé l’un de nos cours. »

De toute évidence, les employeurs de toutes sortes valorisent la programmation informatique comme compétence. Donc, même si vous le faites comme passe-temps, cela paraîtra très bien sur votre CV !

Dans un marché du travail concurrentiel, il est avantageux de se démarquer, et le fait d’inclure des passe-temps sur votre CV est un moyen simple de vous distinguer du reste des candidats. Alors, n’ayez pas peur de mentionner ce tournoi de golf au cours duquel vous avez terminé troisième l’été dernier. Bien que ça n’intéresse pas vos amis et votre famille, votre futur patron pourrait essayer d’impressionner un client qui aime le golf… Devinez qui il appellera !

 

À lire aussi:

Possédez-vous les 10 compétences du futur?

10 étapes pour changer de carrière

10 questions pour réseautage authentique

Salaire: vos attentes sont-elles réalistes?

_______

– Suivez Workopolis sur Twitter

– Abonnez-vous au bulletin Workopolis Hebdo